Témoignage de Victor

Brighton, c’est bien !
Déjà, vous allez passer du bon temps, et découvrir une autre façon d’étudier.
A première vue, on pourrait penser que ça fait « perdre une année ». Non. Trois exemples me viennent en tête de pourquoi je recommande de suivre cette formation.

A la suite de mon année à Brighton, j’ai postulé pour diverses écoles d’ingénieurs. J’ai choisi d’intégrer l’ISEP, car je n’étais pas sûr de vouloir absolument faire de l’informatique, et que cette école propose des parcours très variés. De plus, elle possède un bon réseau d’anciens élèves.

J’ai choisi également la voie de l’apprentissage.

Dans cette école, une expérience internationale est obligatoire. Les élèves en formation classique prennent une année de « césure », ou un stage à l’étranger, etc…. Pour les apprentis, c’est plus compliqué. Il faut avoir une entreprise qui accepte de vous envoyer à l’étranger, ou payer un séjour linguistique. Mais grâce à Brighton, je n’ai pas eu de problème de ce genre. J’ai fait valoir mon diplôme comme expérience internationale.
De même, pour un diplôme d’ingénieur, il faut avoir son TOEIC (une certification d’anglais). Ca parait anodin, mais si vous ne l’avez pas, vous décalez l’obtention de votre diplôme. Et ça arrive à pas mal de monde ! Avec Brighton, au moins, l’anglais n’est plus un problème !
Si vous comptez intégrer une école d’ingénieur, ce diplôme est un gros avantage !

Aujourd’hui, j’ai mon diplôme d’ingénieur. Je suis actuellement en Australie, pour profiter un peu avant de travailler pour de vrai. C’est hallucinant le nombre de personnes qui y viennent sans parler anglais. Impossible de trouver du travail sans ça, sauf laver des voitures ou des assiettes… Un bon niveau d’anglais vous permettra de communiquer avec le monde entier. Ceci mis à part, ici, le diplôme d’ingénieur français, ils s’en fichent un peu. Ils connaissent pas, et ne veulent pas connaître. UnBachelor of Science avec mention, ça, ils connaissent ! Et ça facilite vraiment la chose.
Si vous comptez voyager ou travailler à l’étranger, ce diplôme est un gros avantage ! 
Enfin, on commence à être pas mal de promo.
C’est un truc que l’on apprend au fur et à mesure que l’on progresse dans le milieu professionnel : votre réseau, c’est votre plus grande force. Moins d’une dizaine de « brightoniens » par an, ça fait un petit monde, un petit réseau. On se rencontre plus ou moins, souvent, on échange, on prend un verre. Du « networking » à l’anglo-saxonne, justement. Ce sont des bons moments, et on se fait des contacts.
Si vous comptez étoffer votre réseau, ce diplôme est un gros avantage !
Bref, c’est un vrai investissement sur votre avenir.
Bon courage à tous !

Victor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>